Aliment de base de la cuisine japonaise, le miso parfume les bouillons et s’utilise comme exhausteur de goût dans bien des recettes végétariennes. 

Carte d'identé

La pâte de miso est issue d’une double fermentation de graines de soja et de levures, avec de l’orge ou du riz, et du sel. Selon la composition et le mode de préparation, le miso peut aussi bien être blanc, doux et presque sucré (miso de riz blanc) que brun foncé, au goût corsé, comme le miso de soja, le plus réputé, qui peut avoir fermenté jusqu’à 3 ans.

Ses vertus

Source de vitamines B, de fer et de zinc, le miso contient, selon sa composition, 10 à 20 % de protéines végétales. En version non pasteurisée, il est riche en lactobacilles, bactéries bonnes pour la flore intestinale. Attention à sa richesse en sodium (3 728 mg/100 g) : dans le cadre d’un régime végétarien, préférez-le allégé en sel, ou limitez les doses.

En cuisine

Outre la fameuse soupe miso, où 1 c. de pâte est diluée dans un bol d’eau chaude, avec quelques morceaux de tofu et d’algue wakamé réhydratée, cette pâte parfume et sale les marinades de poisson, de viande ou de légumes, ou s’ajoute en fin de cuisson à des plats mijotés. Produit « vivant », comme le yaourt, il ne supporte pas les températures trop élevées.

Nos recettes à base de miso



1. Poireaux vinaigrette au miso

2. Bouillon au miso, œuf et petits légumes

Retrouvez ces recettes dans Saveurs Thermomix n° 7 page 40. Envie de recevoir ce numéro chez vous en toute tranquilité ? Cliquez ici !