Disponible pendant toute la saison froide et facile à emporter partout, la clémentine est un fruit « récent » sur nos étals.

Texte Lison Mau.

Une jeune histoire

Croisement de la mandarine et de l’orange, ce fruit a été découvert par hasard, au début du xixe siècle, par un religieux agronome, le père Clément, d’où son nom. Largement répandue à partir des années 1970, plus juteuse que la mandarine et quasiment sans pépins, la clémentine a désormais supplanté cette dernière dans le cœur des Français.

Bien la choisir

Son pédoncule doit être bien attaché et sa peau doit adhérer à la chair (dans le cas contraire, elle est déjà desséchée). En revanche, ne vous fiez pas à sa couleur – elle peut être verte et parfaitement mûre – ni à l’épaisseur de sa peau, qui dépend des variétés. Les feuilles attachées à son pédoncule, longtemps signe caractéristique de la clémentine corse, cultivée sans pesticides, se retrouvent également sur des clémentines de différentes provenances.

Une mine de vitamines

Elle apporte une bonne dose de vitamine C (deux clémentines couvrent la moitié de nos besoins quotidiens), qui booste nos défenses immunitaires, ainsi que de la provitamine A, qui protège nos cellules du vieillissement et donne bonne mine !

Nos recettes gourmandes

 

 

1. Pavlova aux agrumes et lemon curd

2. Blancs-mangers au miel et aux agrumes 

3. Moelleux à la clémentine

Retrouvez ces recettes dans Saveurs Thermomix n° 8 page 40. 

Pour trouver les kiosques près de chez vous Cliquez ici !